Disponible sur Apple Store

Catégorie : Musique

CASPIAN POOL – Nouvel EP « MIRACLE »

Le 7 novembre 2015 par Céline Allegret dans Culture, Musique

10174841_319281071557595_6412068695120822624_n
Ils ont un look, ils ont un nom, une mythologie et toute une imagerie mais surtout, ils ont un (bon) son. Le duo français Caspian Pool, composé deLow Bird (voix) et Jimmy Q (clavier), est en passe de s’imposer comme le groupe le plus enthousiasmant de l’actuelle scène électro-pop.

Après avoir trainé leurs basket, donné de leur personne et mouillé leur jogging dans de multiples salles et festivals dont ils ont électrisé le public (iNOUïs  du Printemps de Bourges, Musilac), ils sortent leur deuxième EP, « MIRACLE ».

12208548_541500886002278_4038033006474358156_n

Péchu à l’extrême (question de son), ultra sensuel (question de voix), l’opus contient cinq titres à la mélodie entêtante qui ne lâchent ni la tête, ni le corps. Chant répétitif et fédérateur, texte faussement simpliste, le titre éponyme est significatif de la musique des Caspian Pool : mue par l’instinct mais supportée par de solides fondations.

(bio by Charlotte Pons/Le Point )
Découvrez le titre « Miracle » en Live Session :

et le clip de  » Hot  » :

FacebookTwitter - Soundcloud - Website

Céline Allegret

Mini Vague – Le clip « Le choix de l’autre »

Le 5 novembre 2015 par Céline Allegret dans Culture, Musique

∏ Simon Birman - Mini Vague 2

Mini Vague étire son spleen aquatique pour créer une Surf-pop française où les sirènes de Paris convolent avec le soleil californien.

Le groupe est né de la rencontre d’Isabel Jeannin (chant, synthé, saxophone) et Samuel Brafman (chant, guitare).

Inspirés par l’esthétique et le son des Kills, ils jouent alors un rock garage minimaliste porté par une boite à rythme et uniquement chanté en anglais.  Au fil des concerts, ils s’entourent de Benjamin Corbeil (batterie) et Cléo Bigontina (basse) et se laissent tenter par le français. Le son s’adoucit, devient plus Pop et les thèmes de prédilection (la mer, la mort, l’amour) sont incarnés dans des textes surréalistes aux sens multiples.

Samuel et Isabel unissent leurs voix au milieu des longues réverbes de guitare, des nappes synthétiques, des lignes entêtantes de basse et du souffle saccadé du saxophone.

Mini Vague s’inscrit dés lors dans la lignée d’une Pop hexagonale assumant sa langue sans renier son inspiration d’outre manche, tels La Femme, Pendentif ou Aline.

Egalement comédiens, notamment dans la web-série à succès « Le Visiteur du Futur » (quatre titres du groupe y apparaissent), Isabel et Samuel envisagent chaque chanson comme un petit film. Ils réalisent et montent eux-mêmes leurs clips au parfum Lynchéen où ils se plaisent à malaxer l’inconscient du spectateur.

En 2015, ils ont affiné leur set dans plusieurs salles parisiennes (La Maroquinerie, Le Bus Palladium, Les Trois Baudets, L’international…) et s’apprêtent à sortir leur premier EP le 20 novembre. Produit par le label Pbox music, les quatre titres de l’EP ont été enregistrés au mythique studio CBE avec Stéphane Bodin et François Marché (Prototypes / Bosco / Blackmail) et masterisés par le légendaire Mike Marsh au studio londonien The Exchange (The Kills / Django Django / Hot Chip).

EP disponible le 20 novembre 2015

En attendant voici leur nouveau clip ici :

MINI VAGUE SUR

FACEBOOK - TWITTERINSTAGRAMSITE OFFICIEL

 

Céline Allegret

« Madame Rap », le tumblr-trotteur d’Eloïse Bouton

Le 6 octobre 2015 par Emilie Lesur dans Culture, Musique, Portrait

shutterstock_57653251

Journaliste et spécialiste de la question sur le féminisme, Eloïse Bouton cultive depuis toujours un amour pour le rap. En août 2015, elle a créé son Tumblr Madame Rap à travers lequel elle met en lumière les femmes dans le hip hop.

Rencontre.

L’engagement, Eloïse Bouton sait ce que c’est. Elle a fait partie des Femen jusqu’en février 2014, et fut même la première Française à rejoindre le mouvement. Aujourd’hui, elle milite « sans étiquette » comme elle explique sur son site, et fait partie du collectif de femmes journalistes Prenons la Une.

Avec Madame Rap, Eloïse allie son combat pour le droit des femmes et sa passion pour le rap. Ce blog invite à découvrir plusieurs centaines de rappeuses dans le monde entier.

Mais ce Tumblr n’est pas seulement une liste… C’est aussi l’opportunité d’écouter des femmes engagées, qui par la musique hip-hop abordent des sujets souvent tabous dans le milieu urbain.

Quelles sont vos sources d’inspiration dans le hip hop ? 

J’ai découvert le rap quand j’étais petite grâce à mon grand frère en écoutait beaucoup. Puis, j’ai fait de la danse hip hop de manière intensive pendant huit ans à un niveau quasi professionnel, avant de prendre du recul pour me concentrer sur mes études. Parmi les rappeuses, mes premières « révélations » ont été Queen Latifah avec U.N.I.T.Y. et Salt’N’Pepa avec Tramp. Puis MC Lyte, Foxy Brown, Bahamadia, Lady of Rage, Li’l Kim, Missy Elliott…Elles abordaient des sujets inexplorés, comme la sexualité, la contraception et l’empowerment des femmes. Toutes jouaient beaucoup avec le genre, soit en s’appropriant des codes masculins et virils soit en prenant le contre-pied et en jouant la carte de l’hypersexualisation.

Votre top 5 découvertes ?

- Krusa Cubensi, un duo cubain féministe, vegan et queer.

- La Sud-Coréenne Amber et son titre délirant Shake That Brass

- La Palestinienne Safaa Hathot.

- La Cambodgienne Lisha, qui rappe en Khmer à la vitesse de la lumière.

- L’angolaise Eva Rapdiva et sa voix ultra grave.

Quel regard portez-vous sur le rap français ?

Honnêtement, j’écoute très peu de rap français. Dans le cadre de mes études d’anglais, j’ai rédigé un mémoire sur la place des femmes dans le hip hop aux Etats-Unis, ce qui explique sans doute que je me sois concentrée sur ce pays. Le rap qui est médiatisé aujourd’hui en France ne m’intéresse pas vraiment, je pense que je suis trop âgée pour la cible !

Mais contrairement à ce qu’on croit, il a existé et existe encore des rappeuses dans notre pays autres que Diam’s : Saliha, B-Love, Princesse Aniès, Lady Laistee, Pumpkin, Sianna, Black Barbie, Liza Monet, Shay,Sté, Pand’Or, Billie Brelok, Selma Rose, Ryaam MC…Ce qui m’agace particulièrement, c’est la connotation péjorative que l’on continue à coller aurap, et son association avec des banlieues « qui font peur ».

Je trouve ça limite raciste. On me dit souvent qu’être fan de hip hop et féministe est antagoniste mais le rap n’est ni plus ni moins misogyne que le reste de la société ou que d’autres courants musicaux d’apparence plus « fréquentables ». Il s’exprime juste avec des formes spécifiques à son histoire et propres à son espace.

A mes yeux, dire « bitch » ou montrer des filles à poil n’est pas plus sexiste que de montrer des jeunes femmes blanches, minces aux cheveux longs, douces et soumises en pâmoison devant un chanteur de variét. C’est juste d’autres codes. Ceux du rap sont très visibles et frontaux, alors que dans d’autres domaines ils sont moins visibles, donc moins facilement détectables et plus pernicieux.

Découvrez le Tumblr d’Eloïse Bouton en cliquant ci-dessous :

madame-rap

Et  nous aurons le plaisir de l’accueillir  pour la deuxième édition de Happy Happening : La Fabrique à Héroïnes du groupe aufeminin ( aufeminin, My Little Paris, Marmiton .. ), les 14 et 15 Novembre, au Carreau du Temple, à Paris .

Happy Brain, un colloque animé par une 40aine d’intervenants emblématiques issus de tous les horizons (artistes, entrepreneurs, journalistes, sportifs, ministres, penseurs, explorateurs, makers, etc.) pour  partager une vision, transmettre un savoir-faire, apprendre de ses échecs, dépasser ses peurs, gagner en bienveillance, oser entreprendre et se transformer.

Découvrez le programme et nos speakers en détails :  http://www.happyhappening.fr/brain/

Emilie Lesur

MUSIQUE : Coco Rosie, nouvel album et nouveau clip ou la poésie de l’ Impossible.

Le 17 septembre 2015 par Céline Allegret dans Culture, Musique

11880585_10153580655822490_3785578435135711331_n

En septembre 2014 Sierra et Bianca ont intégrés « the Future Feminism art collective » incluant Antony (d’Antony and the Johnsons), Kembra Pfahler et Johanna Constantine.

Les cinq femmes ont présentés des oeuvres et organisés des séries de lectures qui appelaient à la réorganisation de notre espèces et à la remise en question des archétypes liés à la représentation de la femme.

Juste avant cela, elles ont collaborés au Peter Pan de Bob Wilson présenté à Paris et Berlin et complétés la tournée mondiale qui accompagnait l’album « Tales of Grasswidow »

En 11 ans de vie en tant que Cocorosie, les deux soeurs ont sortis cinq albums :
« Tales of A GrassWidow » (2013), « Grey Oceans » (2010), « The Adventures of Ghosthorse and Stillborn » (2007), « Noah’s Ark » (2005), and their first album, »La Maison de Mon Reve » (2004). Chacun inspirés de controverses et de debats à défendre à force égale, égale aussi à leur volonté créatrice inaltérable et libérée de toute peur, qui leur permet de repousser les limites de leur art.

Cette forte vision créative se diffuse dans tous les aspects de leur travail, de la vidéo à la performance live, en passant par leurs choix de costumes théâtraux et de maquillage, qu’elles créent au moment où leurs chansons prennent vie.

« Heartache City » est le sixième opus des stellaires CocoRosie, les soeurs Bianca et Sierra Casady. Comme beaucoup de leur précédents albums, elles ont écrit et rassemblé la plupart du matériel pour leur composition dans leur ferme transformée en studio dans le sud de la France avec un équipement minimal, des jouets vintages et des instruments anciens.

De retour aux sources de leur approche expérimentale du « 4 pistes », elles se sont limitées pour « Heartache City »  à l’essentiel : accompagnements acoustiques joués par elles même, une sélection de percussions et les jouets entassés là dans leur vieilles malles de voyage de l’époque de « La Maison de Mon Rêve ».

À l’opposé des explorations psychédéliques et électroniques de leurs derniers albums, les morceaux de « Heartache City » sont imprégnés du souffle chaud et poussiéreux de l’Amérique du sud mêlé a des poésies d’un autre temps.

C’est d’ailleurs en Argentine que les CocoRosie ont fini l’enregistrement et le mixage de « Heartache City », accompagnée de l’ingénieur du son Nicolas Kalwill déjà présent sur les deux précédents albums. L’esprit de Buenos Aires ajouté à l’humeur « Teen Romance Nostalgic » des deux soeurs Casady, les a inspiré pour un clip vidéo surprenant et spontané avec un casting de 30 argentines recrutées sur place.

Découvrez le clip de Lost Girls :

Découvrir l’album  » Heartcity  » :

TOUR DATES : 
 
9/17-20 – Oakdale, CA @ Symbiosis Gathering HERE
Tue 9/22 – Solano Beach, CA @ Belly Up Tavern HERE
Wed 9/23 – Los Angeles, CA @ Belasco Theater HERE
Fri 9/25 – New York, NY @ Webster Hall HERE
Sun 9/27 – Washington, DC @ U Street Music Hall HERE

Wed 9 /30 -Mexico, Mex @ Teatro Blanquita
Fri 10/2 – Lima, Peru @ tbc
Sat 10/3 – Bogota, Columbia @ Teatro Ecci
Wed 10/7 – Montevideo, Uruguay @ La Trastienda
Thu 10/ – Santiago, Chile @ Teatro Cariola

http://www.cocorosiemusic.com
https://twitter.com/LaRealCocoRosie
https://soundcloud.com/LaRealCocoRosie
https://www.facebook.com/pages/CocoRosie
https://www.youtube.com/user/larealcocorosie

Céline Allegret

KYGO : nouveau single évènement « HERE FOR YOU » ft. Ella Henderson !

Le 5 septembre 2015 par Céline Allegret dans Musique

KygoxStubberud_0978-med

« Here For You » est le nouveau single événement du prodige norvégien KYGO ! Pour ce single, il fait appel pour la 1ère fois à une voix féminine : celle d’Ella Henderson dont la voix puissante et captivante contraste avec son jeune âge (19 ans).

La version instrumentale de ce titre avait été dévoilée lors de l’Ultra Music Festival sous le nom « ID », et a déjà comptabilisée près de 30 millions de streams. Apple l’a également utilisé dans sa pub ‘Discover’ .

Retour sur la sensation KYGO !
Depuis décembre 2014, FIRESTONE et STOLE THE SHOW ont battu des records :
– Plus de 4 millions de ventes à travers le monde (dont 100 000 en France)
– Plus de 600 millions de streams (près de 30 millions en France)
– Certifiés or ou platine dans plus de 20 pays (platine en France)

En France, STOLE THE SHOW toujours
– #2 du top iTunes
– #10 du top Spotify
– #2 du top Shazam
– #5 de l’airplay radio

Après avoir signé 2 des plus gros tubes de cette année (« Firestone » et « Stole The Show »), Kygo nous dévoile un titre imparable aux sonorités tropical house !

Céline Allegret

MONIKA : Nouvel album le 2 octobre !

Le 13 août 2015 par Céline Allegret dans Culture, Musique

image001

Après avoir reçu deux disques d’or et avoir été en tête d’affiche de festivals d’envergure en Grèce, son pays natal, Monika est heureuse d’annoncer la sortie de son troisième album Secret In The Dark.

Le disque sort le 2 octobre sur le label Other Music Recording Co / Fat Possum. et a été produit par Homer Steinweiss (le membre fondateur de Menahan Street Band et de Dap-Kings).

Secret In The Dark est le fruit d’influences multiples et se présente comme un album qui ravive de manière pertinente l’esprit de la pop des années 80, tout en étant imprégné de sons organiques et disco.

Voici  son titre  » Secret In The Dark  » en écoute :

Nouvel album Secret in the Dark – Sortie le 2 octobre 2015 (Other Music / Fat Possum / [PIAS] France)

http://www.iammonika.com/

Céline Allegret

Clip Video : JANET JACKSON FEATURING J.COLE « No Sleeep »

Le 7 août 2015 par Céline Allegret dans Culture, Musique

unnamed

Janet Jackson est l’une des artistes les plus influentes de notre époque. Sa musique lui a permis de gagner 6 GRAMMY® Awards, 2 Emmy Awards, un Golden Globe Award, une nomination pour un Academy Award et des douzaines d’autres pour l’American Music Awards et MTV Video Music Awards, récompensée aux BET (Black Entertainment Television) et aux Billboard Music Awards. Elle a également reçu plusieurs prix en tant qu’actrice, dont celui du Meilleur Second Rôle au NAACP (National Association for the Advancement of Colored People). L’artiste est un écrivain consacré N°1 des best sellers selon le classement du New York Times, mais aussi chorégraphe danseuse, femme d’affaires et  mécène. Avec plus de 160 millions de disques écoulés à travers le monde, Janet Jackson fait partie des artistes les plus vendeurs de tous les temps.

Elle est aussi l’une des plus récompensées, avec une kyrielle de tubes qui ont particulièrement marqué la musique populaire et ouvert la voie à de grands artistes ayant émergé par la suite, dont nombre d’entre eux revendiquent son influence

Suite à la sortie de son single  « No sleeep » en juin dernier, Janet Jackson nous livre son clip video en  featuring avec le rappeur et producteur américainJ.Cole. Le résultat est envoutant.

Janet Jackson a récemment annoncé la première partie de sa tournée mondialeUnbreakable World Tour, 37 dates allant des Etats-Unis au Canada, qui débutera le 31 août à Vancouver et passera par Los Angeles, Chicago, Miami, Atlanta, San Diego, San Francisco , Honolulu et bien d’autres. Toutes ces dates sont co-produites par Rhythm Nation, et d’autres concerts seront communiqués plus tard. Pour avoir la liste complète des dates, rendez-vous sur www.janetjackson.com.

Céline Allegret

Inscrivez-vous à la newsletter