Disponible sur Apple Store

Catégorie : Developpement Personnel

Accueil Happy Feed Developpement Personnel

Révélez-vous grâce à la photographie

Le 26 novembre 2015 par Morgane de Dieuleveult dans Developpement Personnel, Divers, Lifestyle

b92b31_c9de11ebca8943f6ad83ef7e46c096cf

Happy Days Studio a vu le jour grâce à la volonté d’un frère et d’une sœur, Ilan et Laure Sabban, de mettre en valeur la personne qu’il photographie et de lui montrer une vision différente d’elle-même.

La Photorevelation est un concept unique de développement personnel par l’image. Happy Days Studio a mis en place une nouvelle méthode de développement personnel et de mieux être via la photographie.

La Photorevelation pour retrouver confiance en soi, se découvrir et regagner l’estime de soi. Chaque séance est organisée pour mettre en avant l’être de chaque personne, même les faces inexplorées et les plus cachées.

Happy Days Studio vous accueille autour d’un petit-déjeuner personnalisé ce moment d’échange permet aux équipes de Happy Day Studio de s’imprégner subtilement de votre histoire et de comprendre vos attentes.

L’équipe de coiffeurs, maquilleurs et stylistes professionnels vous prépare au shooting pour que vous, vous sentiez à l’aise devant l’objectif.

Enfin vous vous faites photographier par Ilan Sabban qui va révéler votre personnalité.

Un studio hors du commun pour une expérience unique. Pour ce frère et cette sœur la quête du mieux-être et le développement peut se faire grâce à la photographie. Ils développent une approche novatrice avec des concepts et des services tournés vers la personne pour être un déclencheur de vie, de moments forts.

Vous repartez de cette séance avec votre book, un livre ouvert sur votre vérité, chaque cliché est un véritable moteur de vie. Aucune retouche n’est faites sur ces photos.

Facebook – Twitter

Morgane de Dieuleveult

« Je suis entourée de femmes qui osent des choses… et pour qui ça marche ! »

Le 21 septembre 2015 par Marion Braizaz dans Developpement Personnel, Portrait, Société

Rencontre avec Fanny Auger, Directrice de « The School of Life » à Paris. Passionnée par la littérature, la culture, les « belles conversations » nous dit-elle, Fanny a eu plusieurs « vies » professionnelles. Elle fut tour à tour directrice marketing, puis commerciale, dans la Mode, à Dubai, Paris et Milan. Elle collabore également depuis plus de quatre ans à la start-up My Little Paris, pour développer quelques unes des nouvelles « aventures » de la start-up. Entrepreneuse, elle a également lancé le site poétique « Lettres d’un Inconnu » et écrit depuis de longues années, avec pour projets de sortir son premier livre prochainement. Pour découvrir son interview, rendez-vous sur Womenology.

Fanny Auger, Directrice de The School of Life Paris

Fanny Auger, Directrice de The School of Life Paris Crédits Photos : Morgane Ruiz. Merci au Restaurant Le Fumoir, 6 rue de l’Amiral de Coligny, Paris 1er.

Marion Braizaz

Les engagements associatifs : « des tremplins en faveur des femmes qu’il ne faut pas ignorer »

Le 14 septembre 2015 par Marion Braizaz dans Developpement Personnel, Divers, Société

Rencontre avec le sociologue Jean-Michel Peter du laboratoire Cerlis, Université Paris Descartes. La sociologie de l’engagement bénévole en France est un de ses principaux thèmes de recherche.

Comment avez-vous été amené à travailler sur le sujet du bénévolat associatif ?

Initialement, je travaillais plutôt dans le domaine du loisir et du sport. Ma thèse portait ainsi sur l’autoformation et les pratiques sportives dans les temps de loisirs. J’ai ainsi étudié les apports de l’engagement sportif pour les individus. On voit bien que les gens qui s’investissent corporellement et de manière régulière dans une activité, peuvent acquérir différents types de compétences, à la fois académiques, mais également, non formelles, intuitives : apprendre à avoir confiance en soi, gérer son stress, des choses que l’on peut transférer ensuite dans sa vie professionnelle et quotidienne. Ce sont des aspects que l’on ignore et qu’on ne met pas assez en avant. Dans le domaine du sport, on s’aperçoit que la formation ne se fait pas seul, on se forme avec les autres, dans le cadre d’une association sportive. L’association devient donc un support permettant l’échange réciproque de savoirs, la communication, (…) d’ailleurs, les différences, comme les classes sociales, peuvent être ainsi gommées temporairement. Dans notre société, nous observons que les temps de loisirs se sont développés et sont d’ailleurs devenus des temps pas si futiles et pas si anodins. Et l’engagement associatif peut à ce titre être considéré comme une piste innovante de transformation de la société.

Pour découvrez l’interview dans son intégralité, rendez-vous sur Womenology.

Engagements associatifs : différences hommes femmes

Marion Braizaz

#Egalité en entreprise : « il faut travailler sur la durée pour favoriser les prises de conscience »

Le 11 août 2015 par Marion Braizaz dans Developpement Personnel, Portrait, Société

Rencontre avec Axèle Lofficial, Fondatrice et Directrice Associée d’Alomey Conseil, executive coach et formatrice experte en management, leadership et évolution professionnelle pour tous, ainsi qu’en développement professionnel des femmes.

Pouvez-nous nous raconter votre parcours ? Quels éléments déclencheurs vous ont encouragé à vous spécialiser en développement professionnel féminin ?

Je suis diplômée d’HEC en 1990 et pour tout vous avouer, je pensais que l’égalité homme/femmes en entreprise n’était plus un sujet, je pensais qu’elle était atteinte depuis longtemps. Puis, j’ai commencé ma carrière en contrôle de gestion et conseil en conduite du changement. J’ai ensuite évolué vers un poste de DRH et c’est à ce moment là vraiment que j’ai pris conscience que même dans les entreprises où les femmes étaient traitées de manière égale avec les hommes, il restait des freins intérieurs, une forme de « plafond de verre interne » (syndrome d’imposture, oser développer sa visibilité, oser travailler son réseau, prendre le pouvoir, etc.).

Pour découvrir l’intégralité de l’interview, rendez-vous sur Womenology.

Marion Braizaz

Se cacher, se féminiser ou s’affirmer telle quelle : le quotidien des filles dans les filières « masculines »

Le 3 août 2015 par Marion Braizaz dans Developpement Personnel, Divers, Société

Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, la part des femmes en emploi est évaluée à 5% par l’INSEE. (2009-2011) En France, malgré une grande féminisation des écoles d’ingénieurs, certaines professions peinent à conquérir les deux sexes. Comment les jeunes filles qui s’orientent vers la mécanique automobile réagissent-elles lorsqu’elles se retrouvent dans des classes essentiellement composées de garçons ? Sont-elles acceptées facilement ? Comment se déroule leur quotidien ? La sociologue Julie Thomas est partie à la rencontre de jeunes filles ayant choisi des filières masculines : BEP électronique, CAP métiers de l’automobile, etc. Cette chercheuse y a relevé 3 principales manières de « gérer » son corps de fille : « A coups de poing », « Se faire invisible » ou « Se féminiser ». (2) Elle nous livre ses résultats plus en détail sur Womenology.

Marion Braizaz

Etude : le futur du numérique se conjugue au féminin

Le 27 juillet 2015 par Marion Braizaz dans Developpement Personnel, Société

En septembre 2014, une enquête menée par BVA en partenariat avec le Syntec Numérique s’est intéressée à la place des femmes dans le secteur numérique. Alors que cette branche d’activité est particulièrement porteuse d’emplois, la gent féminine ne bénéficie que partiellement de cette croissance. L’inéquitable intégration des femmes dans le secteur numérique est flagrante au regard des statistiques. Ainsi, seulement 25% à 30% des métiers du numérique français seraient occupés par des femmes, 6% des dirigeants des 100 plus grandes entreprises de haute technologie sont des femmes, et on compte moins de 10% des créatrices de start up. (1) Comment l’expliquer ?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Womenology.

Marion Braizaz

Le Défi des 100 jours ! Cahier d’exercices pour une vie extraordinaire : Le nouveau livre de Lilou Macé

Le 5 juillet 2015 par Céline Allegret dans Culture, Developpement Personnel, Livres

11407039_10153029976093224_4032391286963739748_n

Que se passerait-il si l’on donnait et attirait le meilleur de nous-même pendant 100 jours ?

Nous vivons une période de grande mutation dans notre façon de vivre, de penser, de communiquer avec l’autre, de nous nourrir, de voir la vie, la religion, le couple, le travail, l’argent,...

Certains surfent avec aisance et légèreté sur cette vague du changement, d’autres essaient mais ont l’impression que tous leurs efforts sont vains et d’autres encore ont trop de peurs et de doutes pour tenter de transformer leur vie.

Nous sommes nombreux à rêver d’une vie meilleure, plus savoureuse, plus palpitante et à vouloir nous réaliser pleinement. Nous aimerions changer de travail, partir vivre à l’étranger, trouver l’amour ou simplement gagner en estime de soi, en paix intérieure…

Il était une fois, en Amérique, trois drôles de dames, Sandy, Laura et Lilou qui étaient très déçues car malgré tous les livres qu’elles lisaient et les stages et séminaires auxquels elles participaient, leur vie ne se transformait pas vraiment.

De plus ces changements ne duraient qu’un temps et elles perdaient vite leurs nouvelles bonnes résolutions. Elles eurent l’idée d’une émission de téléréalité pour suivre la progression des candidats pendant 100 jours mais à cette époque, en 2005, les chaînes américaines cherchaient plutôt des émissions à scandale.

Passionnée par Internet, Lilou propose qu’elles testent elles-mêmes le défi avec leur webcam en définissant chacune un but et des intentions pour les 100 prochains jours, qu’elles choisissent différentes techniques et qu’elles postent leurs vidéo-blogs afin de témoigner de leurs progrès.

Lilou fut la première surprise par les résultats et elle eut tellement de révélations, de changements et de soutiens qu’elle proposa le Défi des 100 jours en ligne gratuitement au plus grand nombre.

Dix ans plus tard, on compte plus de 10 000 participants sur le site anglophone et plus de 15 000 sur le site francophone ; et l’on trouve des adeptes du défi en Martinique, Guadeloupe, Algérie, Allemagne, Espagne, Québec, Côte d’Ivoire, Congo, Madagascar, Maroc, Maurice, Polynésie française, Ile de la Réunion…

LE DÉFI DES 100 JOURS : UN CAHIER D’EXERCICES ET UN SITE WEB

Le Défi des 100 jours est donc un programme qui peut être suivi, soit en ligne, soit sur ce cahier d’exercices ou les deux. Ce cahier à spirales de plus de 400 pages est conçu pour pouvoir écrire nos intentions, nos visions, nos succès quotidiens, nos gratitudes, ce qui fonctionne pour nous et nous inspire. Chaque « cocréateur » pourra, s’il le souhaite, utiliser le site comme support pour poster des vidéos-blogs, s’inspirer de la vidéo du jour ou trouver un soutien auprès des autres participants.

Dans ce cahier d’exercices, chaque « cocréateur » trouvera pour chaque jour des suggestions de pratiques, de techniques, d’outils et d’exercices pour l’aider à progresser et en découvrir un peu plus sur lui-même et ce qui fonctionne pour lui. 

Facebook / TwitterYoutube

Inscrivez-vous à votre défi des 100 jours ici : http://www.defides100jours.com/

Céline Allegret

Inscrivez-vous à la newsletter